C’est le temps de la rentrée !

C’est le temps de la rentrée !

C’est encore une fois ce temps de l’année. L’air est un peu plus frais, les feuilles commencent tout juste à changer de couleur et les enfants partout au pays ont repris le chemin de l’école.

Et, bien que les mathématiques, l’histoire et les sciences occupent une grande partie des discussions en classe, je suis particulièrement heureuse des partenariats et des collaborations dans lesquels participe le Conseil canadien des manufacturiers de contenants multicouches (CCMCM) dans le cadre d’initiatives environnementales dans les écoles à l’échelle locale et nationale.

En octobre, dans le cadre des rencontres annuelles de lancement du programme ÉcoÉcoles du conseil scolaire de Toronto (TDSB), j’ai été invitée à parler aux éducateurs locaux de la récupération des contenants multicouches et des études de caractérisation des matières résiduelles. ÉcoÉcoles (mis de l’avant par le Bureau sur le développement durable du TDSB) est un programme d’écologisation des écoles de longue date axé sur l’action et l’éducation environnementales qui offre aux écoles participantes la possibilité de devenir certifiées.

Cette année, le thème des ateliers est Action climatique : Donner aux élèves les outils dont ils ont besoin pour devenir des agents de changement et je suis très heureuse de prendre part à cette discussion dynamique qui tombe à point nommé. Les écoles sont un élément essentiel de plusieurs stratégies de sensibilisation à la récupération. C’est donc une excellente occasion pour appuyer et informer ces efforts.

Le CCMCM s’est aussi associé à ÉcoÉcoles Canada (anciennement ÉcoÉcoles Ontario) qui travaille pour que tous les membres des communautés scolaires acquièrent « les connaissances, les compétences et le désir d’agir en tant que citoyens responsables vis-à-vis de l’environnement ».

Comme le programme du conseil scolaire de Toronto, ÉcoÉcoles Canada certifie les écoles qui font preuve de réalisations en matière d’apprentissage environnemental et d’action. Cette collaboration permettra d’élargir l’outil de caractérisation des matières résiduelles pour qu’il inclue les contenants multicouches tels les berlingots de lait et les boîtes à boire et de recueillir des données pertinentes au sujet de la récupération des contenants multicouches en milieu scolaire, plus particulièrement des données permettant de recenser les freins et de trouver des solutions potentielles.

Dernier point, mais non le moindre, le CCMCM est fier de travailler avec Multi-Material Stewardship Manitoba (MMSM) pour offrir des plans de cours fondés sur le curriculum et axés sur le recyclage des contenants multicouches pour les élèves de 1re à 6e année. Ces activités font appel à des notions de mathématiques, de sciences et de langue pour enseigner aux élèves comment ils peuvent avoir un impact positif sur l’environnement.

C’est un excellent début d’année scolaire et nous serons très heureux de continuer à travailler sur des projets comme ceux-ci pour aider à former des ambassadeurs et des ambassadrices de la récupération des contenants multicouches partout au pays.

 

La transition du programme des boîtes bleues ontarien vers un système axé sur l’entière responsabilité des producteurs

La transition du programme des boîtes bleues ontarien vers un système axé sur l’entière responsabilité des producteurs

Le ministre Yurek annonce les prochaines étapes pour transférer les coûts et la gestion du programme de boîtes bleues à l’industrie dans les installations de Canada Fibers à Toronto, le 15 août dernier.

Le 15 août dernier, j’ai participé à un évènement organisé par le ministre de l’Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs, M. Jeff Yurek, et ses collègues pour annoncer les prochaines étapes dans la transition du programme de boîtes bleues ontarien[1] du modèle actuel où les municipalités et les producteurs partagent les coûts du programme vers un système axé sur l’entière responsabilité des producteurs.

Le Conseil des manufacturiers de contenants multicouches du Canada (CCMCM) applaudit les étapes que propose le gouvernement ontarien « en vue de réacheminer les déchets, de nous attaquer à la pollution par le plastique et de créer une nouvelle économie de recyclage qui fera la fierté de tous les Ontariens et Ontariennes. »[2] L’annonce de la semaine dernière offre aussi une certitude grandement nécessaire relativement au moment choisi pour opérer la transition.

Selon l’annonce du gouvernement, au cours de la prochaine année, l’Ontario préparera une réglementation et mènera des consultations en vue d’appuyer le nouveau cadre de responsabilité des producteurs pour le programme de boîtes bleues. Stewardship Ontario, qui gère le programme de boîtes bleues actuel, soumettra un plan à l’L’Office de la productivité et de la récupération des ressources (Resource Productivity and Recovery Authority) d’ici le 30 juin 2020. Le premier groupe de municipalités à passer à ce nouveau système le fera d’ici le 1er janvier 2023, alors que la transition doit être terminée à la fin de 2025.

Le CCMCM salue le leadership des représentants de l’industrie et des municipalités qui, grâce à leur approche collaborative et à leur dévouement envers ce dossier, ont assuré un résultat productif après une série de rencontres et la publication du rapport du conseiller spécial, David Lindsay, qui ont ouvert la voie à cette annonce.

Bien entendu, il reste encore beaucoup à faire, notamment en ce qui a trait à la rédaction de la réglementation pour le programme des boîtes bleues qui définira le processus de transition ainsi que les paramètres et exigences du nouveau programme. Mais, si les derniers mois sont garants de l’avenir, je dirais alors que les choses augurent bien.

Le CCMCM sera très heureux de poursuivre son engagement alors que seront lancées les consultations cet automne et alors que nous franchirons ensemble cette prochaine étape déterminante vers la transition du programme des boîtes bleues.

[1] C’est  ainsi que l’on réfère au programme de collecte sélective dans cette province.

[2] https://news.ontario.ca/moe/fr/2019/08/lontario-annonce-les-prochaines-etapes-pour-ameliorer-le-recyclage-et-sattaquer-aux-dechets-plastiqu.html

Le Conseil canadien des manufacturiers de contenants multicouches est fier de commanditer deux événements cet automne et d’exposer à un troisième

La Directrice générale du CCMCM, Isabelle Faucher, espère avoir la chance de s’entretenir avec bon nombre de représentants de l’industrie lors de ces événements!

La 10e Edition de la conférence “Waste to Resource” se tiendra à Toronto, du 8 au 10 octobre 2019, en parallèle avec l’exposition dédiée à l’industrie de la gestion des matières résiduelles et du recyclage.

La Conférence 2019 sur l’Intendance Canadienne se tiendra du 5 au 7 novembre au Parq Vancouver.

Le colloque annuel sur la gestion des matières résiduelle organisé par Réseau Environment se tiendra à Lévis, Québec, les 13 et 14 novembre prochain. Le Conseil sera un des exposants sur place.

Ma grande aventure de récupération en Saskatchewan

Ma grande aventure de récupération en Saskatchewan

Quelques élèves de la classe 5A de l’école Regina Huda : Hady Haggui, Zubia Almas, Laiba Khan, ainsi que leur enseignante, Mme Michelle Sandomirsky.

Il y a de cela quelques semaines, j’ai été invitée à participer en tant que juge à The Great Carton Search, une initiative de SARCAN parrainée par le Conseil canadien des manufacturiers de contenants multicouches pour encourager les écoles de la Saskatchewan à partager les réussites du programme de récupération de contenants de boissons, plus particulièrement les contenants multicouches (boîtes à boire, berlingots de lait), mis en place dans leur école.

Selon SARCAN, les écoles de la Saskatchewan font un travail remarquable en ce qui a trait à la récupération des contenants de boissons et, ce faisant, aident à retourner 85 pour cent des contenants vendus dans la province! Toutefois, seulement 50 pour cent des contenants multicouches vendus sont retournés dans un centre SARCAN en vue d’être recyclés.

The Great Carton Search encourage les élèves des écoles de la province à partir à la recherche de ces contenants multicouches manquants et, dans le processus, à gagner des prix pour leur école.

À titre de juge, j’ai été particulièrement impressionnée par le dévouement des écoles participantes. Chaque jour, les élèves de la classe gagnante de l’école Regina Huda visitaient les classes de leur école, récupérant et nettoyant avec soin tous les contenants de boissons. Une fois par semaine, leur enseignante, Michelle Sandomirsky, déposait les contenants récupérés au centre SARCAN de leur communauté. Ensemble, ils prenaient note de la quantité et du type de contenants récupérés ainsi que de l’argent amassé pour leur école en cours d’année, un total qui s’élève aujourd’hui à plus de 1700 $!

Le concours ainsi que la réponse des écoles participantes renforcent le fait qu’avec de l’éducation, un peu de créativité et un grand engagement, nous pouvons certainement aider à augmenter le taux de récupération des contenants multicouches dans nos communautés.

Lorsqu’ils ont soumis leur candidature, les élèves eux-mêmes ont mentionné à quel point ce projet avait eu un impact dans leur école, leur famille et la communauté élargie. Bien que 26 élèves aient participé directement au projet, plus de 585 élèves et plus de 50 enseignants ont appuyé le programme de récupération.

Voici quelques mots tirés de la candidature de l’école gagnante : « Certains élèves disent que leur famille récupère plus à la maison. Plusieurs familles de notre classe viennent d’autres pays. Dans certains de ces pays, on ne sépare même pas les déchets de sorte que lorsque les membres de ces familles sont arrivés au Canada, ils ne savaient même pas ce qu’étaient la récupération et le recyclage. Cette année, nous avons fait une différence auprès des familles et de la communauté de l’école Regina Huda. Nous avons mis en place un programme qui pourra durer pour toujours!!! À partir de maintenant, de plus en plus de gens partageront leurs connaissances au sujet de l’importance de la récupération et continueront d’être à la recherche de contenants multicouches. »

Le CCMCM félicite SARCAN, les enseignants et les élèves de la cinquième année A de l’école Regina Huda, ainsi que SARC, pour leur travail exceptionnel dans le but d’augmenter la récupération des contenants multicouches et de tous les contenants de boissons ainsi que pour leur engagement envers un avenir plus durable.